location voiture maroc

Laâyoune

présentation de la ville


Fondée par les Espagnols en 1932, Laâyoune fut à l'origine une grande oasis sur l'oued Sakia el Hamra (fleuve mythique auquel J.M.Le Clézio fait référence dans 'Désert') qui traverse le Sahara marocain d'Est en Ouest.

C'est aujourd'hui la capitale provinciale du Sahara Marocain et un important centre administratif et minier.

Alors qu'on pouvait la croire perdue dans son Sud lointain, la ville a vu croître son importance économique grâce au voisinage du gisement phosphatier de Boukraa, à la proximité des Canaries, et à la volonté du gouvernement marocain.

Ville en peine expansion, Laâyoune présente une place centrale majestueuse, bordée d'échoppes d'artisans bijoutiers sahraouis. Les bâtiments ont été conçus dans un style moderne respectant l'architecture saharienne classique. De la place partent des rues rectilignes le long desquelles sont bâties des maisons généralement basses, le plus souvent coiffées de coupoles. Le vieux quartier, dans la partie basse de la ville, avec sa cathédrale et son ancien Parador, témoigne du passé espagnol.

C'est aussi la ville-étape à partir de laquelle on peut se lancer à la découverte du désert dont les dunes de sable s'étendent sur une distance de 300 km au sud de la ville, et où font halte plusieurs rallyes automobiles.

Économie

Laayoune a profité de la volonté d'organiser le développement de ces territoires. A ce titre, elle a bénéficié de nombreux investissements de l'État marocain. A partir de Tarfaya, et dans tout le Sud saharien, un grand nombre de produits sont subventionnés et les fonctionnaires jouissent d'un double salaire. Ces dispositions ont largement contribué à la venue de cadres du secteur privé et public. On verra à Laayoune assez peu de Sahraouis vêtus des amples vêtements bleus traditionnels. On remarquera en revanche nombre de gadgets électroniques et autres produits de grande consommation dans les magasins.

La ville s'organise autour d'une vaste place de conception futuriste regroupant toutes les administrations. Les bâtiments ont été conçus dans un style moderne respectant l'architecture saharienne traditionnelle.

La bande transporteuse amenant le phosphate de Boukraa, se termine au port à Laâyoune-plage.

L'Aéroport international Laâyoune - Hassan 1er la relie à l'Aéroport international Mohammed V - Nouasser de Casablanca ainsi qu'aux aéroports d'autres villes marocaines et étrangères.